09 Aug Biotiques : anti, pré ou pro ?

anti, pre, probiotiquesLa bonne santé des intestins est cruciale pour la digestion et le système immunitaire. On peut comparer les intestins aux racines d’une plante. Comme la plante qui puise ses substances nutritives dans le sol par ses racines, les intestins se chargent de l’absorption des nutriments apportés par l’alimentation. Quand les intestins ne fonctionnent pas bien, cela occasionne divers troubles. Grâce à la flore intestinale, les intestins assurent l’absorption des nutriments dans le sang par la paroi intestinale. Le sang peut alors continuer à transporter les nutriments vers tous les organes et les cellules.

Cette flore intestinale comporte de nombreux microorganismes, qui jouent tous leur rôle. Il importe cependant que cette colonie de microorganismes soit en bon équilibre. Il y a toujours, bien sûr, des organismes pathogènes, mais à l’intérieur d’une flore intestinale saine, ils ne sont toutefois pas nocifs. Ce n’est que lorsque le système microécologique est perturbé que les bactéries pathogènes nocives peuvent s’accroître hors de toute proportion. Si l’on souffre d’une infection bactérienne, on doit parfois avoir recours aux antibiotiques. Ces médicaments éliminent les “mauvaises” bactéries mais ont malheureusement aussi un effet néfaste sur les bactéries “saines”. Cela provoque parfois de la diarrhée. En tout cas, la flore intestinale met beaucoup de temps à se rétablir après un traitement antibiotique.

Il est important, lors du maintien en équilibre de la flore intestinale, de s’attaquer à la source du problème. Cela peut se faire en renforçant la bonne flore intestinale. La manière la plus facile de rééquilibrer la flore intestinale est de nourrir les probiotiques présents (les bonnes bactéries intestinales) avec des prébiotiques. Les prébiotiques permettent aux bonnes bactéries intestinales, en combinaison avec une alimentation saine, sans sucres raffinés, de se multiplier de nouveau et de restaurer l’équilibre dans l’intestin.

Terra de Vadigran contient ces prébiotiques salutaires : ce sont des nutriments non digestibles, des hydrates de carbone, comme les oligosaccharides et les fibres alimentaires naturelles. La fermentation (la transformation par des microorganismes) de ces hydrates de carbone permet la formation de substances dans l’intestin qui stimulent de façon assez sélective le développement d’une flore intestinale bénéfique. Donnez chaque jour à votre lapin ou à votre rongeur une portion de Terra : cela profitera à coup sûr à son immunité.